Blog

Ben voilà, la seconde session de création de carpette à la Médiathèque du Val de Somme est terminée.

D’abord merci pour l’accueil ! Tout était parfait !

 

Que c’était chouette d’avoir cet espace fonctionnel dans la bibliothèque. De voir les lecteurs s’arrêter, interrogatifs devant notre activité, nous poser des questions.

Ensuite, merci à toutes les participantes :

Chacune a œuvré pour créer de super outils.

Les outils vont rester à la bibliothèque, ils seront proposés au prêt pour les professionnels. (bien sûr, celles qui ont créé ces tapis/boites/tabliers pendant 3 samedis sont prioritaires).

Il y a donc eu quatre groupes :

  • Un cirque incroyable (elles ont travaillé toutes seules, elles me posaient des questions techniques, auxquelles elles répondaient elles-mêmes ! Magique !!). Elles ont travaillé chez elles, aussi. Il y a une roulotte, il y a un chapiteau qui s’ouvre, des numéros incroyables et à la fin, tout se transforme, les plots des lion sont des yeux, la pointe du chapiteau, un chapeau, les gradins deviennent des cheveux, le fil du funambule est une bouche et enfin, la balle de l’éléphant est le nez… du clown ! Bravo !!!!
  • Une boite à émotions (j’ai peu de photos, mais il s’agit d’une boite qui s’ouvre et se déploie. A l’extérieur, des visages représentent diverses émotions (reliées à des livres ou des chansons), ensuite, à l’intérieur, les carrés de couleurs reprennent les émotions et/ou des personnages. Belle réalisation ! Joli travail d’équipe.

 

  • Une journée et une nuit : Elles voulaient représenter physiquement la journée d’un tout-petit. Il en a fallu des questions et des réflexions. Comment représenter le temps qui passe, qui continue, qui défile avec son lot de rituels. Nous avons donc opté pour une frise (ce n’est pas une bête frise : elle peut se plier comme un livre, peut se déployer au fur et à mesure des histoires, se poser à plat ou tenir debout), chaque panneau est une thématique, un moment : les pauses pipi-pot-couches (avec des toilettes que l’on peut ouvrir, dans lesquels on peut mettre du pipi ou du caca qu’on peut faire disparaitre en tirant la chasse d’eau. Incroyable ! Je sais déjà à quel point cela va plaire aux enfants !), le repas, la sieste, les jeux extérieurs… Il y a des personnages et au moins une trentaine d’accessoires qui vont permettre de raconter plein d’histoires, de varier la bibliographie. Cet outil est réversible. de l’autre côté, on fait tomber la nuit, il y a des lits, des cauchemars et des petits matins jolis !

 

  • Et enfin, un tablier sur le thème des saisons. Ce tablier a été réalisé sur deux séances seulement (bon… j’ai un peu bossé entre deux aussi et j’ai fini le tablier pendant les vacances) : Nous avons choisi comme entrée : l’arbre. Il est un marqueur formidable des saisons : Il a des fleurs, des feuilles, des fruits, les feuilles deviennent oranges et elles tombent. Il y a un nid avec oiseaux (ils étaient 5 dans le nid etc…), trois Bébés chouettes, des insectes, des poches en veux-tu ? en voilà ! De quoi animer, animer et encore animer ! Fabuleux !

 

Vous pouvez voir les créations de la session précédente ici ou !

 

Vous pouvez me retrouver sur FB, soit sur mon profil personnel: Marion Cailleret (j’y annonce les spectacles… Mais je parle aussi de ma vie, ce qui est moins passionnant… Je n’arrive pas à mettre le lien, vous chercherez, je suis plus douée pour les tapis de lecture que pour les nouvelles technologies), soit sur le profil de Lisette Carpette

Elles sont 9. Assistantes maternelles, Directrice de crèche, éducatrices de jeunes enfants, auxi ou animatrices.
Pendant trois samedis, nous créons ensemble des outils qui seront mis en prêt à la médiathèque.
Il faut donc penser les choses en large.
Choisir des thématiques qui iront à tout le monde.
Penser aux différents âges des enfants (les Lisette pourront être empruntées par des pro, mais pas seulement ceux qui travaillent avec les tous petits).
On réfléchit beaucoup.
On cherche. On papote aussi.
On coupe, on coud, on cherche les livres.
On pense aux animations qu’il faudra faire.
Et on rit beaucoup !

Samedi, c’était la seconde séance. La dernière aura lieu dans quinze jours. Les outils seront terminés. La présentation faite, les bibliographies faites, pour l’instant, c’est encore le bazar.
Faut dire qu’on s’étale, parce qu’on cherche le meilleur tissu pour le bon décor.
En attendant, il reste pas mal de travail.

 

 

 

Quatre thèmes pour cette session :

Un cube à émotions (avec un système de jeu)

Un tablier des quatre saisons

Un tapis tout en longueur sur la journée (avec des toilettes, on peut mettre du pipi ou du caca… Succès garanti !)

Un tapis sur le cirque. Tous les éléments seront réversibles et à la fin, on verra la tête du clown.

 

Vous pouvez aussi voir ceux de la cession précédente terminés : sur le site du Val de Somme : ICI

 

 

 

 

Il en faut du temps pour créer un nouveau spectacle.

Du temps où j’ai l’air de ne rien faire. Du temps à laisser les idées aller et venir.

Du temps à lire autour du thème, autre chose que des histoires pour les petits.

Alimenter la part créatrice qui est en nous.

On essaie, on rate parfois. On y retourne.

Et puis un jour, tout se construit. Tous les petits bouts de tout et de rien prennent un sens.

On sait pourquoi on avait imaginer des petits chats, et pourquoi il y a des souris…

Il faut aussi savoir se faire aider.

Merci à Xavier pour la structure, pour avoir trouvé rigolo que j’aie pu dire “alors, je voudrais une pédale de vélo qui permette de faire dérouler la chanson pirouette cacahuète, un peu comme un orgue de barbarie, mais pas du tout en fait” (et qui a réussi à faire ce que je voulais !)

 

C’est un spectacle tout nouveau. Il est encore comme des chaussures neuves, très beau, mais pas encore super confortable.

 

La fiche avec la description est ! (je vous dis tout)
Il a été joué pour la première fois à la médiathèque de Denain, ce samedi 16 Mars.

 

 

J’inaugure aujourd’hui une nouvelle rubrique : un blog commun à Chats Pitres et Rats Conteurs et Lisette Carpette.

Je vais y raconter mes avancées, mes errances, mes découvertes, mes créations professionnelles et aussi parfois personnelles dans l’idée qu’elles peuvent avoir un lien avec mon travail (non, je ne ferais pas ici d’articles sur mon dernier cake au chocolat)

Je couds pour les bibliothèques, pour les médiathèques, pour les Relais d’Assistant-es Maternel-les…

Je crée aussi des objets pour les gens qui me sont proches.

Ça n’est pas pour le travail, c’est juste pour le plaisir (même si mon travail est immense plaisir).

Ce sont des petits cadeaux qui ont du sens et qui resteront peut-être.

Je les montre ici, parce qu’ils (me) racontent aussi à leur manière et qu’ils auront peut-être sous une forme ou une autre un écho sur mon travail pour les structures accueillants des enfants que je ne connais pas.

Voici le livre acrostiche que j’ai cousu pour ma dernière petite filleule à l’occasion de Noël.

Je ne suis pas hyper satisfaite du rendu du feutre sur le tissu… Mais l’idée est là !

Un livre acrostiche pour une bébée qui ne sait ni parler et encore moins lire, est-ce que ça a du sens ?

Ça en a pour moi et pour ses parents, cela fait déjà trois personnes qui sauront montrer à Colette le sens de ce petit livre.

Les livres accrostiches existent depuis des lustres et bien malin celui ou celle qui pourra se targuer de les avoir inventés.

On n’invente pas une idée, les idées vont, viennent… elles se partagent.

En revanche, on peut inventer une façon d’interpréter cette idée.

J’ai choisi de mettre à l’honneur les tissus. J’adore les imprimés, je voue une passion sans bornes aux motifs.

Pour Colette, j’ai cherché, fouiné…

et voici donc

C comme Canard
O comme Otarie
L comme Loup
E comme Éléphant
T comme Train
T comme Téléphone
E comme Etoiles.

Il faut parfois chercher un peu dans l’image pour trouver le bon objet qui correspond à la bonne lettre.

Les choses faciles ne sont pas drôles.

Comme j’ai l’esprit retors et que je ne peux pas me contenter de faire facile, j’ai raccordé les objets ou animaux à des chansons, le genre de chansons qui trottent et trottent dans la tête…

Une copine appelle ça des “vers d’oreilles”. C’est un peu crado comme image, mais tellement juste.

Pour l’instant, ce livre n’a pas plus d’intérêt qu’un autre livre, mais certainement que plus tard, quand elle n’aura plus l’âge des livres pour bébé, elle y retournera et y verra toute la tendresse, mais aussi tout l’humour un peu idiot que j’ai essayé d’y mettre !

Allez, bisous !

Hé, hé ! C’est moi, en plein embouteillage à Valenciennes, au mois de Mars dernier !

Nos expos habituelles sont des toiles tendues sur des supports en PVC.

Elles fonctionnent très bien.

Cependant, nous sommes en cours de réflexion sur des expos-souples, afin de pouvoir les envoyer et de les faire circuler plus facilement.

Comme les autres expos, elles seront thématiques (il sera possible de reprendre les thèmes déjà existants)

Composées de plusieurs modules en tissu à suspendre à des cimaises ou à d’autres dispositifs, l’accent sera mis sur l’interactivité et le côté ludique. Il y aura des poches, des flaps, des trucs à aimanter. Des surprises.

Nous proposerons aussi 2 à 3 tapis de lecture ainsi que quelques jeux simples sur le thème choisi.

L’expo sera bien sûr centrée sur les livres jeunesse, c’est un prétexte à lire, à se plonger dans les livres.

Elles se visitent en autonomie mais sont aussi pensées pour être animées pour des visites de groupes.

Dispo… dès qu’on le demande !! (à la vente ou à la loc)

Vous pouvez aussi aller jeter un oeil sur le site de Lisette Carpette.

Ce sont ses tapis de lecture !

Scroll to Top